article_clincoet2

All posts by ClinVetCoëtlogon

Croatie : une histoire d’amour entre cigognes plus forte que la distance

Une cigogne mâle a parcouru pour la douzième fois quelque 13.500 pour retrouver sa femelle incapable de voler.

A coeur vaillant, rien d’impossible. Une histoire d’amour entre deux cigognes s’est avérée plus forte que les milliers de kilomètres qui les séparent, le mâle étant venu cette année pour la douzième fois consécutive retrouver sa bien-aimée qu’un handicap empêche de voler et la retient en Croatie.

Le mâle, baptisé Cliquetis, est une nouvelle fois venu d’Afrique australe, survolant quelques 13.500 km pour rejoindre la femelle Petite qui ne plus voler suite à une blessure d’une de ses ailes et qui vit depuis dans le village de Brodski Varos, dans l’est de la Croatie, où un retraité l’a adoptée.

Une histoire qui dure depuis 20 ans

« Il (Cliquetis) m’a réveillé (…) cette année il est arrivé en avance », a déclaré Stjepan Vokic, un ancien gardien d’école primaire, cité par l’édition en ligne du quotidien Vecernji List.

Il y a 20 ans, Stjepan découvrait Petite, blessée à une aile par des chasseurs et s’occupe d’elle depuis. A la surprise générale, son compagnon Cliquetis ne l’a pas oubliée et revient chaque année au printemps. Le couple, dont l’histoire d’amour a attendri l’opinion publique croate, a régulièrement des petits.

Le père se charge d’apprendre à voler aux oisillons avant de repartir avec eux en direction de l’Afrique du sud alors que Petite reste au village et attend de revoir l’élu de son cœur.

Source : BFMTV

Vol d’aigle en caméra « embarquée » : des images à couper le souffle

Un spécialiste des oiseaux a fixé une caméra sur un aigle. Des images époustouflantes d’une descente dans les airs, à plus de 3.800 mètres d’altitude, dans le massif du Mont-Blanc.

Lien de la vidéo

Source : BFMTV

Trois lions d’Asie voient le jour à Besançon : un « espoir » pour l’espèce

Le papa et la maman lions, qui sont en couple depuis le mois d’avril 2013, sont ravis. Autant que le zoo de Besançon.

Une excellente nouvelle pour cette espèce rare et protégée. Trois bébés lions d’Asie, sont nés le 30 décembre 2013 d’une même portée au Jardin zoologique du Muséum de Besançon, dans le Doubs, a-t-on appris mercredi.

« Ces naissances sont un espoir pour la pérennité de cette espèce menacée: aujourd’hui, sur les 56 établissements zoologiques qui hébergent des lions d’Asie dans le monde, seuls huit d’entre eux enregistrent des naissances », a expliqué la vétérinaire du zoo, Mélanie Berthet.

Leur père Téjas, né au zoo de Bristol, au Royaume-Uni, âgé de cinq ans, est arrivé en 2008 à Besançon à l’âge de 4 mois et demi et leur mère, Shiva, âgée de huit ans est née à Besançon. Ils forment un couple depuis avril 2013.

Le père entrera en contact avec les lionceaux dans un mois

« Nous avons isolé la mère du père, dix jours avant la mise bas. Elle élève avec brio ses petits. Quant au père, il est en contact visuel avec eux et peut les sentir à travers une grille et semble bien les accepter », a-t-elle expliqué. « Nous ferons une mise en contact avec lui d’ici un mois, après l’avoir bien nourri pour qu’il ne les considère pas comme des proies ».

Le Muséum de Besançon est un des rares établissements labellisés « Musée de France » à posséder des collections vivantes. Il participe au programme européen d’élevage de lion d’Asie depuis 2000.

Selon lui, il reste à peine 350 lions d’Asie (Panthera leo persica) dans la nature (contre 100.000 lions d’Afrique) dans la forêt de Gir en Inde et moins de 100 individus en Europe dans des zoos.

Source : BFMTV